Français  |   English  

Accueil du site > Séminaire > SUD-SUD (2014-2015) : Circulation et traçabilité des faits et savoirs (...) > 19 fév. 2015 : Pauline Monginot - Aux frontières de l’art malgache : étude de (...)

19 fév. 2015 : Pauline Monginot - Aux frontières de l’art malgache : étude de l’espace circulatoire des peintres au 20ème siècle

par Olivier Marcel

Pauline Monginot prépare une thèse d’histoire de l’art sur le thème « Être artiste malgache au XXè siècle : création d’une identité sociale et esthétique dans les Hautes-Terres », sous la direction de Faranirina Rajaonah (SEDET - Université Paris 7 Diderot) et Alain Bonnet (LARHRA – Université de Grenoble 2)

 

Pauline Monginot - Aux frontières de l’art malgache : étude de l’espace circulatoire des peintres au 20ème siècle

Introduite en 1826 par le peintre André Copale, la peinture est une pratique artistique importée, et bien qu’appropriée par la culture malgache, elle constitue un pont privilégié entre Madagasacar et l’Occident. Les multiples mobilités des artistes malgaches apparaissent comme autant de traces de ce rapport à l’ailleurs, longtemps contraint par le cadre colonial. Tout au long du 20ème siècle, ces circulations mondiales, si importantes qu’elles semblent constituer un des fondements de la définition de l’art malgache, viennent pourtant se superposer à un discours nationaliste très fort. Se pose alors la question de la navigation des artistes entre des horizons mondiaux et un repli insulaire. Interroger les conditions de leurs mobilités ainsi que leur « espace circulatoire » apparaît alors comme un moyen de mieux comprendre comment s’est construite la figure émergente du peintre à Madagasacar.

 

 
13h30, Salle de l’Institut d’Histoire moderne et contemporaine (Escalier D, 3e étage, au fond à gauche) École Normale Supérieure, 45 rue d’Ulm
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0